L’exploit de Louis Blériot

Le 25 juillet 1909, Louis Blériot réussit l’exploit historique de traverser la manche en avion au lever du soleil, en solitaire. Et tout cela, en seulement 37 minutes.

Il se prépara à cette course en s’installant dans le nord de la France, non loin de Calais, quelques mois avant ce grand jour.

Pour cette traversée, il vole avec le Blériot XI, un modèle de sa création, en collaboration avec Raymond Saulnier qui est équipé d’un moteur de la marque Anzani. C’est un avion monoplan léger qui sera l’un des premiers de l’histoire à être commercialisé dans le monde entier.

Pour cette traversée, Louis Blériot reçoit 25.000 Francs-or du journal anglais le Daily Mail et la presse parle de lui dans le monde entier. Les éloges pleuvent pour cet aviateur français qui était il y a quelques années un sujet de rigolade tant ses avions avaient tendance à se crasher ou pire, ne pas décoller. A force de persévérance et de technique, Louis Blériot enchaîne les traversées historiques dans ses avions monoplans et bat des records de vitesse atteignant 75 km/h sur un vol d’essai à Issy-Les-Moulineaux.

A la suite de cet exploit, plus de 800 avions Blériot XI sont vendus entre 1909 et 1919. Ils sont destinés à tous types d’activités : militaire ou tourisme. En 1909, il fonde son entreprise de construction aéronautique « Blériot Aéronautique » qui rencontre un énorme succès.

De nombreux pilotes renommés voleront avec le modèle XI comme Roland Garros, Alfred Leblanc ou encore André Beaumont.

Le modèle XI a été décliné avec différents moteurs et variations comme le XI bis ou le XI hydro, hydravion biplace.

Après l’exploit qui le rendit célèbre dans le monde entier, Louis Blériot cesse le pilotage pour se concentrer sur le développement de ses avions.

En octobre 1909, le gouvernement décide de décerner un brevet de pilote à des pionniers de l’aviation. Pour simplifier le processus, les brevets sont décernés dans l’ordre alphabétique. Son nom commençant par un B, Louis Blériot se voit attribuer le premier brevet de pilote, le numéro 117.

Louis Blériot continue les exploits en produisant le premier avion à passager, l’aérobus, qui pouvait contenir jusqu’à 7 passagers, en 1910.

Vous pouvez en savoir plus sur le modèle Blériot XI ici.