Louis Blériot

Louis Blériot est le plus pionnier le plus célèbre de l’aviation française. Il a révolutionné l’intérêt pour l’aviation en traversant la manche en solitaire ce qui fit de lui le premier homme à réaliser cet exploit. Il est resté célèbre jusqu’à aujourd’hui et inspire des centaines de nouveaux passionnés d’aviation chaque année.

Louis Blériot est né un 1er juillet 1872 en France, dans la belle ville de Cambrai. Il est né dans une famille de 5 enfants dont il est l’aîné. Ses frères et sœurs rejoindront en grandissant le Canada et les Etats Unis. Ses parents, tous les deux originaires de Cambrai, l’inscrivent à l’Institution Notre Dame où il commence ses études en 1872. Après un collège et un lycée, il quitte la région pour rejoindre Paris où il étudiera dans la célèbre Ecole Centrale des Arts et Métiers, de 1892 à 1895.

Après l’obtention de son diplôme d’ingénieur, le jeune Louis Blériot est embauché chez Baguès, une célèbre maison de luminaires installée à Paris depuis 1860. Il n’y restera pas longtemps car il devra effectuer son service militaire, obligatoire à l’époque. Il servira à la caserne de Tarbes au 24ème régiment d’artillerie.

Fort de ses connaissances et inventif, il fonde sa première entreprise et installe sa boutique à Paris où il vend de nombreux accessoires automobiles comme de l’éclairage, novateur pour l’époque. Il fait donc une petite fortune avec la vente de lanternes pour automobiles et pour d’autres véhicules terrestres comme la bicyclette qui était très populaire.

Louis Blériot avoue être attiré par l’aviation. Il est très inspiré par le travail de Clément Ader qui a réussi à créer un prototype d’avion appelé l’Eole. A son tour, Louis Blériot se lance dans la fabrication d’un avion d’1 mètre 50 et de 10kg. Ce premier prototype s’envole en 1901, un succès pour Louis Blériot. Il continue sur sa lancée mais beaucoup de ses prototypes se crashent et cela fait beaucoup parler dans la presse de l’époque.

Blériot n’abandonne pas et rencontre Gabriel Voisin avec qui il fonde « Blériot et Voisin ». Blriot devient le concepteur des nouveaux modèles et Gabriel Voisin devient le mécanicien. Cette alliance prend fin à la suite de multiples crashs comme celui du modèle Blériot IV en 1906.

Blériot poursuit donc ses conceptions aéronautiques en solitaire et développe de nombreux autres modèles comme un avion monoplan, le « Canard », un avion à ailes en tandem ou encore un avion consolidé avec des cordes à piano. C’est un véritable précurseur de l’aviation. Il améliore sans cesse ses moteurs et connaît de nombreuses disputes avec des mécaniciens.

Le 31 octobre 1908, Louis Blériot réussit le premier vol de ville à ville de l’histoire de l’aviation, entre Toury et Artenay. Ce vol dura 2 heures et fut récompensé par les éloges de la presse de l’époque. Et le 25 juillet 1909, Louis Blériot devient le premier homme à traverser la manche en solitaire, en 37 minutes.

Pour en savoir plus sur les exploits de cet aviateur, consultez sa biographie complète.